CULTIVER LE CROIRE

La démarche spirituelle pratiquée au Temple Neuf peut être condensée en trois mots, qui donnent le sigle « RESPIRE » :

Religion : se situer dans son histoire, se relier à la recherche d’humanité ;

Spiritualité : s’inspirer de l’expérience biblique, se laisser trouver par un Autre ;

Rencontres : se retrouver pour réfléchir, discuter et avancer ensemble.

COMMENT CROIRE LA FOI ? ÇA S’APPREND !

L
a tradition chrétienne protestante est animée, depuis ses origines, par la conviction que la foi ne s’apprend pas. La foi, dans la pensée religieuse chrétienne, est un don qui est à recevoir de l’esprit de Dieu, et ne saurait par quelque moyen humain être maîtrisée ou commandée. L’article 5 de la Confession d’Augsbourg (texte fondateur du protestantisme luthérien, de 1530) précise que « l’Esprit Saint opère la foi où et quand Dieu le veut, en ceux qui écoutent l’Évangile ».

Cette conception fondamentale de la foi comme un fait de Dieu a pourtant donné lieu, historiquement, à une intense activité d’éducation religieuse au sein des églises issues de la Réforme, tant auprès des enfants que des adultes. Le protestantisme conjugue en effet la pratique spirituelle de la foi à un effort d’apprentissage de techniques culturelles, en particulier la lecture biblique et son interprétation. Le principe de cet effort pédagogique peut se résumer ainsi : si la foi ne s’apprend pas, le croire se construit ; le croire doit se construire et se doit toujours à une formation.

La distinction entre « foi » et « croire » est essentielle pour traduire la conviction qu’autant que la foi ne puisse être apprise, le croire doit être enseigné. La construction du croire n’est toutefois pas l’équivalent d’une simple transmission de connaissances religieuses ou de valeurs spirituelles ; elle se compose certes d’éléments didactiques, mais qui comprennent leur propre « déconstruction » par le questionnement inné à la foi et à la vie chrétiennes. Cette construction intègre la tradition des églises, l’héritage de la Réforme, ainsi que les éléments de critique de la religion et même les meilleures intuitions de la pensée athée.

LA BIBLE,

un jardin de vie

(Res)susciter la Parole par la mise en image de l’Écriture

L’église protestante du Temple Neuf accueillera à partir de juin 2017 une installation biblique et artistique unique : les 66 livres de la Bible (dans la traduction de la « Nouvelle Bible Segond »), imprimés intégralement sur 10 pièces de tissu semi-transparent et couvrant une surface totale de 66m2, seront suspendus dans l’église, autour du nouvel espace liturgique de forme ovale.

« L’idée d’exposer ainsi la Bible nous est venue par l’observation des visiteurs du Temple Neuf : les personnes qui entrent dans l’église sont souvent frappées par l’architecture certes monumentale, mais étrangement sobre. Ils cherchent à donner une signification et un sens à cet espace. Je crois qu’ici, on peut montrer pertinemment comment une assemblée chrétienne habite littéralement à l’intérieur des écritures pour y faire circuler la parole. C’est pour moi très exactement le sens du culte protestant. » Rudi Popp, pasteur du Temple Neuf (conception graphique et animation théologique du projet)

« Depuis toujours j’aime écouter le récit, chercher à transcrire les images qu’il suscite pour le plaisir de raconter ensuite, à mon tour, avec d’autres outils. » Dorothée Duntze-Starck, illustratrice, crée 10 dessins rand format inspirés du symbole du « jardin de vie ».

Le bandeau de dessins illustrant chaque livre biblique donne une direction à la visite. Dispersées dans le texte, des questions apparaissent. Le visiteur trouve des éléments de réponse par un flash code.

Articles